Offenbach — Les contes d'Hoffmann

C'est une chanson d'amour
Il était une fois à la cour d'Eisenach
J'ai le bonheur dans l'âme
Ô Dieu de quelle ivresse